Nouvelle incursion dans le Couserans pour aller visiter cette crête secondaire, perpendiculaire à la frontière et magnifique belvédère sur le Mont Valier jusqu’à ce que les nuages nous enveloppent.

Date : 2021/05/24
Distance totale : 13 km
Dénivelé positif : 1100 m
Temps de montée : 2h15 pour le tuc de Berbégué
Temps de descente : 1h15
Conditions et commentaires : beau puis nuageux.
Difficultés : crête demandant de l’attention avant le pic des Accenteurs.

Accès voiture

Accès voiture : col de Pause.

Tracé GPS

À venir

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les habitants sur la route du col de Pause sont tranquilles. Que dire de la dernière maison qui se situe après la barrière lorsque la piste est fermée l’hiver ? Du col, montée à la cabane d’Areau (1696 m) puis partir dans la direction opposée jusqu’à un collet où le pic des Aubières (2007 m) est tout proche. La crête est facile jusqu’au pic des Aymesses (2036 m) puis jusqu’au col de Courbe (1960 m). La montée au pic des Accenteurs (2371 m) est la portion la plus sérieuse de la journée : la crête devient rapidement étroite en mixte ariégeois pas toujours confortable. Certains passages demandent de l’attention et des précautions. Elle finit par devenir plus facile en se fondant dans le versant herbeux. Nous profitons des dernières vues vers le Valier avant que la brume nous avale complètement.

La suite de la crête est plus aisée jusqu’à la frontière. Dans le brouillard, passage par le pic de Garies (2409 m) puis le tuc de Berbégué, situé sur la frontière. À peine quelques vues furtives vers les pentes mamelonnées sous le pic de Montaud. Au tuc de Bignau, dans le brouillard, nous manquons de partir sur la crête S qui descend en Espagne. Quelque chose me semble étrange, nous remontons les 40 mètres descendus avant de prendre la bonne crête jusqu’au port d’Aula. La descente se fera sans presque aucune visibilité.

 


 

Pas de photos pour cette sortie.