Itinéraire varié qui évite en partie les zones les plus fréquentées du secteur pour accéder de manière originale au pic Mail puis au pic d’Aulon. Encore une superbe journée !

Date : 2022/02/27
Distance totale : 13 km
Dénivelé positif : 1400 m
Temps de montée : 3h15 pour le pic Mail puis 30 min pour le pic d’Aulon
Temps de descente : 1h
Conditions et commentaires : ciel assez nuageux mais impression de beau temps prédominante.
Difficultés : quelques passages raides à la montée dont le couloir de sortie au pic Mail. Descente à 35° environ sous le pic d’Aulon.

Accès voiture

Accès voiture : granges de Lurgues. Avant Aulon, prendre la direction des granges de Lurgues (panneau)

Tracé GPS

A venir

Le départ des granges de Lurgues est tellement classique qu’il est presque possible d’avoir les conditions au jour le jour. Depuis notre visite au pic de Cettiou fin janvier, la neige a beaucoup fondu et nous savons que nous allons devoir porter jusqu’à la cabane d’Espigous. L’objectif de la journée est d’aller visiter la combe E qui monte dans un petit cirque entre pic Mail et pic d’Aulon. Elle nous fait de l’oeil à chaque fois que nous passons dans ce vallon et un récit de P.Quéinnec confirme qu’il est possible d’en sortir facilement pour rejoindre la crête. Au-dessus de la cabane d’Espigous, seule la partie gauche du vallon est enneigée, et plus pour longtemps ! La neige est dure mais offre un bon grip. Après deux jours en montagne et un portage sans traîner, les jambes sont lourdes. Après avoir dépassé le e couloir E du pic Mail qui semble en bonnes conditions, la combe convoitée se dévoile. Le début est raide mais la neige est restée meuble (mais lourde) et permet une trace profonde et confortable. Un peu plus haut, nous bottons fortement dans une atmosphère étrange : un ciel bleu qui se voile progressivement avec des quelques flocons qui virevoltent.

Un skieur suit notre trace et nous rattrape progressivement. Parvenus sur un replat, nous constatons au fond du cirque : une rampe à gauche, un court couloir juste à côté et tout à droite, un couloir plus étroit. Nous optons pour le couloir central en dessous duquel nous mettons les crampons. Pendant que Thomas et Julien terminent de mettre les skis sur le sac, je pars faire la trace et brasse jusqu’aux genoux. Le skieur part dans le couloir de droite qu’il descendra ensuite. La crête jusqu’au pic Mail est facile. Je suis content de visiter enfin ce sommet qui est finalement le plus dominateur lorsqu’on part des granges de Lurgues. Le ciel est voilé et le plafond nuageux vient coiffer les plus hauts sommets frontaliers tandis que dans le vallon des Gourgues, de nombreux groupes partent dans des directions variées. Sous le sommet, il y a de jolies pentes sud qu’il serait possible de descendre directement pour rejoindre le vallon d’Auloueilh et raccourcir ainsi l’itinéraire. De retour au débouché du couloir où nous nous étions délestés des skis pour l’aller-retour au pic Mail, nous partons dans l’autre sens vers le pic d’Aulon.

La crête est bien plus longue mais assez facile également : il y a le choix de suivre scrupuleusement le fil rocheux ou bien de traverser les pentes de neige dure versant O. Après une bonne pause au pic d’Aulon, nous entamons la descente : un court passage raide sous le sommet puis de jolies pentes dans une neige assez dure qui devient rapidement excellente. Superbe descente ! Pour la suite, c’est du classique : cabane d’Auloueilh, goulet puis portage dans le bois de noisetiers après lequel nous essaierons de profiter de la moindre langue de neige pour continuer à skier. Après le goulet, Julien tente une aventure plutôt réussie rive droite du torrent sur le peu de neige qu’il reste.