Sélectionner une page

Visite d’un nouveau vallon dans le secteur de l’Arbizon pour aller visiter cette fois-ci son proche voisin. Un bel itinéraire fait pour le ski dans un vallon serti de petits couloirs, de doux reliefs, de brèches et esthétiques contre-pointes.

Date : 09/02/2019
Distance totale : 11,5 km
Dénivelé positif : 1400 m
Temps de montée : 3h45
Temps de descente : 1h
Conditions et commentaires : beau avec quelques passages voilés.
Difficultés : deux passages à 30/35°.

Accès voiture

Accès voiture : granges de Lurgues. Avant Aulon, prendre la direction des granges de Lurgues (panneau)

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/81629

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Comme d’habitude, ou presque, c’est l’affluence aux granges de Lurgues. Nous mettons les chaînes juste après Aulon car la route est une véritable patinoire et arrivons à temps pour prendre une des dernières places de parking disponibles. L’enneigement est très bon et nous passons sans problème les deux bosquets de noisetiers précédant la la cabane d’Espigous (1660 m). Les groupes se dispersent sur les différents itinéraires. C’est une sortie d’initiation pour Anthony qui se frotte à ses premières conversions en entrant dans le vallon de la voie normale de l’Arbizon. Tandis que deux skieurs bifurquent vers ce dernier, nous continuons à remonter l’agréable vallon ensoleillé pour passer un premier raide ressaut (30/35° sur le haut).

Parvenus au pied de la porte de la Paloume au milieu de pentes rebondies et voluptueuses, la dernière portion se dévoile. Nous mettons les couteaux lorsque la pente se redresse car la neige n’est pas encore totalement transformée. J’enlève ensuite les skis et utilise la trace de montée pour encourager Anthony à faire de même lorsque la pente sera trop raide pour lui. Il me rejoint peu après, je lui mets les skis sur le dos et poursuivons jusqu’au collet (2600 m) environ défendu par une courte partie à 35°. Le reste du groupe nous y attend et nous filons au sommet dont les 100 derniers mètres sont soufflés, comme souvent d’après les topos. Magnifique panorama hivernal : la plupart des faces ont bien gardé la neige et conservent un aspect plâtré. Il y a pas mal de monde également qui monte à l’Arbizon.

Nous retrouvons nos skis au collet tandis qu’un groupe du CAF monte à son tour au sommet. La descente de la pale SE est un régal tout autant que la suite du vallon où les virages s’enchaînent face au joli panorama. Après une pause ensoleillée (crème solaire de rigueur !) à la cabane d’Espigous (1660 m), nous faisons nos dernières courbes sur les douces pentes ramenant aux abords de la route. Nous remontons ensuite au parking à pied après cette très belle journée en montagne.