Sélectionner une page

Beau sommet individualisé à proximité de la muraille de Barroude mais en retrait du cirque de Troumouse. L’accès par la hourquette de Chermentas nécessite des conditions sûres pour la dernière partie.

Date : 01/05/2019
Distance totale : 15 km
Dénivelé positif : 1100 m
Temps de montée : 3h
Temps de descente : 1h15
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : pente exposée dans la dernière partie et pente raide sous le sommet.

Accès voiture

Accès voiture : Piau-Engaly.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/90721

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Tout en bas de la station, du parking encore calme, suivre la piste puis la quitter à l’endroit où elle fait un lacet. Il y a possibilité de descendre au fond du vallon pour passer rive gauche. Nous sommes restés rive droite : peu avant le lac et la cabane de Badet (2077 m), une centaine de mètres en traversée demande de l’attention notamment en cas de neige dure car la pente raide surplombe le torrent déneigé quelques dizaines de mètres en contrebas. Nous traversons le lac encore bien gelé et poursuivons sans histoire jusqu’à la hourquette de Chermentas (2459 m) en compagnie d’un couple sympathique rencontré au départ. Nous remontons les pentes faciles dans en direction du pic de la Géla. Désormais au soleil, c’est la fournaise !

A proximité du point 2606 m, une nouvelle traversée demande des conditions parfaitement stables. Une courte portion exige ensuite aussi de l’attention selon la qualité de la neige y compris à la descente pour s’éviter le grand plongeon vers la vallée de la Géla. Après un bref replat, nous attaquons le dernier raide ressaut (35-40° ?). Lucille et Nicolas laissent rapidement leurs skis tandis que je continue jusque sous le sommet. Bonne pause là-haut où nous profitons du vaste panorama en compagnie de deux skieurs venus d’Héas. Descente d’abord raide mais peu exposé sur le premier ressaut puis nous poursuivons tranquillement jusqu’à retrouver les larges pentes menant à la hourquette de Chermentas. La suite de la descente est top et nous nous régalons sur la bonne neige de printemps. Nous poursuivons rive gauche jusqu’à la fin de la neige et remontons en direction de la piste un peu plus haut pour descendre doucement en direction du parking sans oublier le bonjour aux première marmottes de l’année.