';
Pic de la Coume d’Enfer (2730 m) par la face Nord depuis le pla de las Peyres

 

Belle envolée printanière dans le massif de l’Aston sur cette face régulière (PD+) de 40/45° avec une courte sortie à 50° : idéal pour les novices comme nous !

 


 

Accès voiture

Accès voiture : Pla de Las Peyres. Certains s'arrêtent juste après l'étang de Laparan en raison de l'état de la piste. En y allant tranquillement, ça passe.

Tracé GPS

A venir !

 


 

La face est visible depuis le parking du pla de las Peyres. Malgré son orientation nord, elle prend le soleil très tôt. L’approche étant réduite, nous nous permettons de démarrer la journée à 8h environ. Nous avons suivi sur quelques mètres l’itinéraire du refuge de Rulhe avant de traverser difficilement le ruisseau gonflé par la fonte, notamment pour Pierre et Lucille qui finissent les pieds dans l’eau. L’idéal est de prendre dès le départ la passerelle qui enjambe le ruisseau de Varilhes et de suivre ensuite le chemin balisé en jaune. Ce dernier part dans le vallon de Varilhes avant de traverser à nouveau le ruisseau grâce à une petite passerelle, qui était cassée à notre passage et très glissante d’après un skieur croisé au sommet.

Nous nous équipons au pied de la face vers 1900 m. Au début, c’est un slalom entre les barres sur une pente peu soutenue et une neige molle plutôt fatigante. Puis, l’inclinaison augmente et nous gagnons une large pente où la sortie et le sommet apparaissent. La neige y est plus dure et seul l’avant du pied s’enfonce. Nous faisons quelques lacets pour monter plus doucement. Avec Lucille, nous optons pour une sortie sur la droite en mixte facile tandis que Pierre qui était devant, a poursuivi tout droit.

C’est avec joie que nous arrivons au sommet (2730 m) où le panorama se dévoile : la plaine et le massif du St-Barthélémy au nord, l’Andorre au sud et le massif de l’Aston de part et d’autre. Un skieur arrive par la voie normale (mettre lien ski tour) et se prépare pour descendre la face à ski. Assis par terre, nous nous protégeons du vent frais qui souffle modérément permettant à la neige de rester dure. Pour descendre, nous suivons la crête rocheuse SO jusqu’au premier col évident (2679 m). La neige présente est encore très ferme : nous l’évitons dans des éboulis croulants jusqu’à ce que la pente s’adoucisse.

Après être passé à proximité de l’étang de la Coume de Varilhes (2197 m), nous poursuivons la descente sans ambiguïté dans le vallon avant de revenir devant la face montée plus tôt dans la matinée. Nous croisons quelques marmottes avant de quitter le vallon et de revenir vers le pla de las Peyres.

 


 

Laisser un commentaire