Entouré de villages perdus, le Castillo Major est un beau belvédère sur le versant sud d’une partie du massif du Mont Perdu : idéal pour une balade au mois de « janvril ».

Date : 2024/01/27
Distance totale : 20 km
Dénivelé positif : 1400 m
Temps de montée : 2h15
Temps de descente : 2h
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune.

Au printemps dernier, nous avions visité le village de Revilla, au bout de la longue route débutant depuis l’Hospital de Tella. Lors de la montée en voiture, impossible de manquer le Castillo Major et ses falaises calcaires. Cette fois-ci, nous démarrons depuis le fond de la vallée au bord de la route passante descendant jusqu’à Ainsa. Quelques dizaines de mètres après la sortie du village, un chemin discret (balisage jaune et blanc), où quelques morceaux de bois forment des marches, s’éloigne rapidement de la route. Plus haut, en restant à proximité d’une piste, nous arrivons au hameau de Santa Justa en même temps qu’un convoi de chasseurs. Un bâtiment semble encore en bon état et utilisé (voire habité à l’année ?), comme en témoigne la cheminée fumante.

Une route récemment refaite nous amène à un vaste col au nord du village de Puértolas. Le sommet montre ici son point de faiblesse avec cet entonnoir creusé dans son versant S qu’il va falloir remonter. Ici, tout semble déjà très sec et seuls les plus hauts sommets du massif de Cotiella ou des Posets revêtent un peu de blanc. Cinquante mètres après s’être engagé sur la route de Bestué, bien visible avec le Sestrales en arrière-plan, emprunter un bon chemin (panneau) qui monte tranquillement au milieu des buis en formant un grand arc-de-cercle. Nous faisons face aux premières parois calcaires que nous longeons avant la pente que ne s’accentue sur un terrain désormais plus pelé. Après avoir doublé deux groupes, nous rejoignons un col (1759 m), porte d’entrée sur une très vaste dépression au pied du sommet. Au lieu de monter tout droit, nous mettons cap à l’E jusqu’à un collet afin de suivre ensuite la crête karstique jusqu’au sommet en nous rapprochant de quelques à-pics vertigineux.

Arrivée au Castillo Major sous l’oeil du Mont Perdu

Orné d’une borne géodésique, il offre une très belle vue sur le Mont Perdu, las Tres Marias et le secteur des Posets. En contrebas, les villages d’Escuain et de Revilla sont également visibles. Décidément, cette partie du massif semble autant paisible qu’abandonné. Nous continuons sur la crête pour revenir en boucle anti-horaire jusqu’au col où nous revenons par le même itinéraire à l’exception d’une tentative par un vieux chemin à l’étage inférieur entre celui de la montée et la route de Bestué. Une option longue pour le retour est de rejoindre le collado de Raton au NO pour descendre à Escuain. Du village, un sentier traverse l’ensemble du versant pour redescendre à l’Hospital de Tella. Compter 26 kilomètres environ pour cette grande boucle. La chaleur inhabituelle de cette fin janvier nous accompagne jusqu’à la voiture. Généralement assez peu enneigé comparé à d’autres endroits et encore plus lorsque tout le massif est déficitaire, ce secteur offre pas mal de possibilités pour se dépayser : Sestrales, peña Montañesa, punta Llerga, etc…