';
Pique Rouge de Belcaire (2657 m) depuis l’Artigue

 

Même si l’enneigement aurait mérité d’être un peu plus bas, l’itinéraire est magnifique et varié : crête intermédiaire, final en crampons à l’ombre côté nord et descente excellente des Lavants de Belcaire face à l’imposant massif du Montcalm.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : parking de l'Artigue, dernier lacet en suivant la route après Marc.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Au début de la journée, il s’agit de porter un peu pour aller chercher la neige dans le bon vallon. Pour cela, suivre un chemin qui traverse le hameau de l’Artigue (1180 m) vers l’est puis oscille pendant 400 mètres environ jusqu’à croiser un chemin clair aménagé avec quelques pierres. Emprunter ce chemin qui part à l’opposé vers l’ouest pendant 200 mètres environ. A cet instant, monter vers le nord dans le bois jusqu’à en sortir et rencontrer une belle forêt de pins. Nous chaussons à l’entrée de la forêt puis suivons un groupe qui reste rive droite du ruisseau de Belcaire. Tandis que le groupe reste de ce côté, nous passons rive gauche pour monter dans le versant moins raide et dénué d’arbres. Les deux possibilités aboutissent aux abords du vallon des orris de Pourgues. Ces derniers sont annotés sur la carte IGN, ce qui permet de partir dans la bonne direction.

Au lieu de suivre le creux du petit vallon, nous montons sur une croupe que nous suivons assez longuement jusqu’à la crête intermédiaire qui doit nous amener au pied des lavants de Belcaire. Durant cette portion, la vue sur le massif du Montcalm prend de l’ampleur. Arrivés sur une pointe intermédiaire, nous mettons les skis sur le sac et continuons à pied jusqu’au pied des lavants de Belcaire.

 

Sur la crête intermédiaire avant les lavants de Belcaire
Sur la crête intermédiaire avant les lavants de Belcaire

 

Par confort, nous mettons les couteaux pour le début qui est un peu raide. Puis, la pente s’adoucit et se prolonge tranquillement jusqu’à la brèche évidente (2600 m environ) à l’est du sommet. En surchauffe dans les lavants, nous nous rhabillons car le vent frais s’engouffre dans la brèche.

 

Passage côté nord jusqu'au sommet
Passage côté nord jusqu’au sommet

 

Pour rejoindre le sommet, nous chaussons les crampons et basculons à l’ombre dans la petite face nord (35° environ) en suivant la profonde trace qui reste proche de la paroi. Elle aboutit à la crête à quelques mètres du sommet. Après avoir profité rapidement du vaste panorama, nous rejoignons la brèche par le même itinéraire en même temps que le groupe rencontré au départ. La descente des lavants est excellente ! Après que Florent ait retrouvé un ski récalcitrant, nous partons sous les lavants dans le petit goulet partiellement en neige dure pour rejoindre les orris de Belcaire, endroit où nous avons bifurqué le matin. Nous profitons des dernières langues de neige sur le même itinéraire qu’à l’aller. A force de déchausser tous les 10 mètres, cette dernière partie est fatigante. Nous finissons par retrouver l’herbe et rentrons tranquillement au parking.