';
Arête Ouest (AD+) du Petit Rulhe (2620 m) depuis le pla de las Peyres

 

L’été indien se poursuit de forte belle manière avec le parcours de cette arête dont l’engagement est réduit en raison de la proximité du refuge et des nombreux échappatoires. Une belle journée de montagne.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : Pla de Las Peyres. La piste chaotique et le parking ont été refaits durant l'automne 2017. On y accède désormais tranquillement.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Course côtée AD+

Topos :
http://www.camptocamp.org/routes/57574/fr/petit-rulhe-arete-w
http://www.rando-marche.fr/_f8215_159_escalade-petit-rulhe-arete-ouest

 


 

Tout d’abord, direction le refuge de Rulhe dont l’itinéraire est évident et fléché. Le refuge est situé sur un promontoire nous permettant d’admirer le vaste plateau sur lequel repose la cabane de Garsan, à côté de laquelle nous sommes passés 30 minutes plus tôt. En cette saison, l’herbe jaunie de la Jasse de Pinet donne au lieu des allures de steppe mongole. Observant deux cordées sur le début de l’arête qui tarde à voir le soleil, nous prenons notre temps et faisons une longue pause.

 

Le programme du jour
Le programme du jour

 

Nous rejoignons rapidement la base de l’arête qui démarre tranquillement par un cheminement cairné dans des éboulis stables. Ces derniers laissent progressivement place à des blocs de plus en plus gros jusqu’à venir buter sur le premier gendarme. Malheureusement, une cordée est encore présente et se démène avec le pas de 5c (possibilité de tirer sur une cordelette) du second gendarme. Après 30-45 minutes d’attente confortablement assis au soleil, nous contournons le premier gendarme par une dalle facile et prenons place au pied du gendarme rouge où nous nous équipons.
En effet, le premier pas est assez peu commode et aérien, surtout que j’ai réussi à me geler les mains à cause de la légère brise, alors que j’avais les gants disponibles au fond du sac … En haut du gendarme, nous continuons facilement jusqu’au premier ressaut de l’arête. Nous prenons la variante non équipée mais facile en IV (relais sur coinceurs) pour aboutir en haut de ce premier ressaut et enchaînons sur un petit rappel de 6-8 mètres.

Après une courte section de marche, place au second ressaut. Julien part en tête dans la première longueur de l’itinéraire « classique » mais bifurque très rapidement dans une cheminée non équipée lui semblant plus évidente. Nous le rejoignons au relais béton sur spits. Pour la dernière longueur, le topo indique « une belle longueur dièdre/fissure (5b, pitons & spits) » laissant penser à un équipement plutôt dense.  Il est vrai que la longueur est belle, mais hormis un piton au tout début, et un spit pour le dernier pas, je n’ai rien vu de plus. Je pose un coinceur puis une sangle, débouche au sommet où se trouve une cordelette sur becquet + 1 spit pour faire monter mes compagnons du jour.

Après un rappel d’une quinzaine de mètres, nous rejoignons la voie normale du Pic de Rulhe (ou plutôt le chemin reliant le refuge au col des Calmettes) par un couloir herbeux puis rocheux évident. Nous descendons ensuite agréablement jusqu’au parking sous une lumière rasante magnifique d’une fin de journée réussie !