De bons chemins offrant un point de vue dégagée une fois sur la crête. Une boucle idéale pour reprendre la rando-course durablement remplacée par le ski de randonnée au coeur de l’hiver.

Date : 2022/03/05
Distance totale : 17,5 km
Dénivelé positif : 1150 m
Temps de montée : 1h40
Temps de descente : 1h
Conditions et commentaires : nuageux.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : village d'Arreau

Tracé GPS

A venir

 

Maintenant que l’enneigement est nettement plus clairsemée à basse altitude, c’est l’occasion de remettre un peu les baskets. Le plafond est bas et ça ressemble à un jour blanc en haute-montagne, nous avons bien fait. A Arreau, quelques mètres après le croisement à droite vers Barrancoueu, suivre le chemin balisé et fléché jusqu’au pla de Toucouère. Le chemin est bon et monte efficacement. Nous arrivons à un énorme carrefour où des pistes partent dans toutes les directions. Nous partons vers l’E et trouvons rapidement une jolie cabane, la « cabane Sans Souci » comme indiqué sur le mur, à la lisière de la forêt. Ensuite, la piste s’enfonce à nouveau dans une forêt de résineux où quelques flocons viennent mourir sur le tapis de pommes de pin.

A la hourquette d’Arreau (1541 m), la vue se dégage vers le pic du Midi de Bigorre et le massif de l’Arbizon, pris dans les nuages. Nous suivons ensuite sans problème la crête jusqu’au plo del Naou. A cause du vent, le givre ne s’est déposé que sur la moitié de la végétation, offrant un décor original. Le chemin, toujours excellent, descend ensuite jusqu’au col d’Aspin (1493 m). A cause des nombreuses traces de passage, nous n’hésitons pas aux quelques bifurcations. Du col d’Aspin, nous rêvons d’un vélo pour dévaler les 12 kilomètres jusqu’à Arreau d’autant plus que la route a été refaite l’an dernier. Quelques centaines de mètres après le col, un chemin est censé plongé dans les bois pour retrouver la route à proximité d’une large épingle avec d’anciens restaurants et boutiques. Au départ, le chemin est peu visible et semble même inexistant. Nous sommes descendus dans le bois avant de trouver une vague trace avec un balisage jaune. Après cette fameuse épingle, un joli sentier descend ensuite jusqu’à Aspin-Aure, village encaissé à la confluence de plusieurrs combes. Il reste ensuite 4 kilomètres de route jusqu »à Arreau, heureusement peu fréquentée à cette saison.

 


 

Pas de photos