Malgré son altitude modeste, agréable surprise au sommet du cap de Pouy de Hourmigué qui offre une vue étendue du pic de Crabère au pic de Midi de Bigorre.

Date : 2024/01/21
Distance totale : 17 km
Dénivelé positif : 1300 m
Temps de montée : 1h30
Temps de descente : 1h30
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune

Accès voiture

Accès voiture : village de Cierp-Gaud. Le parking de la mairie est pratique et bien situé.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.fr/fr/trace/trace/244612

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Après une journée sur les spatules et quelques hésitations au moment de choisir le programme du lendemain, nous laissons finalement tout l’attiral hivernal pour baskets et short. Juste derrière la mairie du village, prendre la première à droite et suivre la route qui monte doucement en passant à proximité de quelques maisons. Plus haut, à l’orée de la forêt, la direction de Hourmigué est indiquée et balisée en jaune. Comme il y a environ 6 km de kilomètres de montée pour 1200 mètres de dénivelé, la montée est soutenue tout le long. Marqué aux endroits clés, le chemin est abondamment couvert de feuilles et parfois un peu glissant. Nous passons la croix de Cierp-Gaud puis deux bifurcations successives vers Estanos avant de couper une piste (1196 m) en très bon état. Peu après, au moment où nous émergeons enfin de la forêt, la cabane de Hourmigué (1450 environ) apparaît au milieu d’un vaste champ de fougères brunies. Le sentier rejoint un col (1539 m) puis le sommet du cap de Pouy de Hourmigué en passant par quelques plaques de neige anecdotiques. Très belle vue inattendue.

Pour le retour, nous suivons la crête (ou à proximité) jusqu’au soum d’Olives puis la croupe désormais boisée en passant par le soum d’Esclete puis le sommet de Cot de Coudous. Plus bas, vers 1300 m, nous empruntons la piste qui descend doucement dans le versant E de la forêt domaniale de Hourmigué. Par des vieux chemins peu marqués (cf trace gpx), nous coupons jusqu’au chemin violet / pointillés noirs sur la carte IGN en arrivant à proximité d’anciennes charbonnières précédant quelques granges. Bien que le chemin soit en fait inexistant, la direction à suivre est logique pour retrouver le sentier balisé en jaune emprunté à la montée. La maigre végétation hivernale nous a facilité la tâche ; l’été il est probable qu’il soit nécessaire de batailler au milieu des fougères. Pour terminer, descente classique jusqu’à Cierp-Gaud. Belle surprise en haut de l’itinéraire mais avoir à l’esprit qu’il y a 900 mètres soutenues dans les bois sur un sentier peu divertissant.