En manque d’inspiration pour cette première sortie ski de la saison, direction le pic dels Pedrons, classique et facile. Malgré le faible enneigement, une journée agréable avec de bonnes conditions de ski en choisissant correctement ses passages.

Date : 2024/01/09
Distance totale : 11 km
Dénivelé positif : 1100 m
Temps de montée : 1h45
Temps de descente : 1h15
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : entrée de la coma dels Pedrons avant l'ancienne douane. Places étroites le long de la glissière de sécurité.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.fr/fr/trace/trace/243967

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

Après un long covid en novembre, quelques sorties dans le piémont ariégeois puis un séjour grimpe dans les Calanques, il est temps de rechausser les skis. Ces derniers jours, il a surtout neigé à l’ouest des Pyrénées, épargnant comme souvent les contrées orientales du massif. Même si la montagne a retrouvé un bel aspect hivernal, l’enneigement demeure faible. D’ailleurs, en arrivant au départ, je me pose vraiment des questions et suis à deux doigts de regretter mon choix. Je stationne en bord de route à l’entrée de la combe évidente, quelques hectomètres avant l’ancienne douane à l’entrée du Pas de la Case. Beaucoup de topos indiquent un départ depuis l’ancienne douane mais il me semble plus judicieux de partir dans la coma dels Pedrons (cf IGN), plus abritée et qui doit donc mieux garder la neige.

L’itinéraire est simple : remonter la combe, virer à droite pour rejoindre la large crête N débonnaire qu’on suit facilement jusqu’à l’antécime. Depuis cette dernière, le sommet est alors accessible par une crête rocheuse demandant de poser un peu les mains et équipée d’un câble métallique en guise de main courante. Hormis deux traces de descente, la combe est encore vierge et il faut s’employer un peu pour tracer. Ça démarre fort ! Sur la crête N, je rejoins les traces des skieurs partant de l’ancienne douane. La croupe est soufflée et il semble inenvisageable d’y descendre directement. Il va falloir ruser… Je laisse mes skis sous l’antécime et rejoins le sommet à pieds. Difficile de vanter le panorama avec les installations du Pas de la Case toutes proches. Néanmoins, de jolies pentes me font de l’oeil du côté du pic de la Cabanetta et il y a une belle lumière du côté des sommets entourant le refuge des Bésines. La coma d’en Garcia est totalement soufflée et semble inskiable.

Pic Negre d'Envalira au centre

Pic Negre d’Envalira au centre

Pour rallonger un peu et optimiser le retour, j’opte pour le chemin des écoliers grâce à un compte-rendu m’ayant mis la puce à l’oreille. Une jolie bande de neige tout en poudre m’offre une belle descente quasiment jusqu’au Pas de la Case. Repeautage et remontée jusqu’à la crête où, côté combe, le vent a formé une très large corniche en bonne neige me permettant d’éviter la partie soufflée. Il aurait été possible également de remonter davantage comme à l’aller pour descendre dans une petite combe cachée passant par le laquet 2371 indiqué sur la carte IGN. La suite de la descente est agréable dans une neige toujours aussi bonne. Bilan positif même si ce n’était pas engageant depuis le parking. C’est tellement plaisant de retrouver la sensation du dernier dépeautage où l’on sait qu’il n’y a plus qu’à glisser jusqu’à la voiture.