Un itinéraire rapide et efficace qui offre une voie d’accès (et de retour) au pic Bédéra un peu plus pimentée que la voie normale. En bonnes conditions, ce couloir peut être idéal pour l’initiation.

Date : 2022/01/21
Distance totale : 11 km
Dénivelé positif : 1050 m
Temps de montée : 2h30
Temps de descente : 45 min
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : couloir Oukon : 200 mètres à 40°, 45° à la sortie

Accès voiture

Accès voiture : parking de Tournaboup. Essayer de commencer tôt et finir tôt pour éviter la circulation.

Tracé GPS

A venir

Cette sortie, c’est avant tout une chouette rencontre avec Thomas avec qui je discutais régulièrement sur les réseaux sociaux. C’est quand même plus agréable de pouvoir échanger en vrai et de partager une passion commune sur le terrain. Nous démarrons de Tournaboup par une courte portion de piste verte avant de suivre l’itinéraire classique du col d’Aoube. Une vieille trace aide un peu mais l’itinéraire ne souffre de toute façon d’aucune ambiguïté. Le vallon est large et désormais totalement inondé de soleil. Le couloir est visible assez rapidement. D’ailleurs, la crête S du pic Bédéra est truffé de petites lignes de pentes raides qui donnent beaucoup envie ! Nous remontons le cône de déjection et mettons les crampons à l’entrée du couloir tandis que le couple qui nous suivait décide de faire demi-tour. La neige est plutôt agréable à cramponner, ni trop dure, ni trop molle. Pourtant, nous avons l’impression de surchauffer, coincés entre les deux parois bordant la pente. Nous sortons par la branche de droite et poursuivons à pied vers le sommet. Belle vue dégagée sur le secteur du pic du Midi et le massif du Néouvielle. Le léger saupoudrage d’il y a quelques jours a blanchi le lac Bleu.

Pour la descente, nous pouvons chausser au sommet car la petite face S est correctement enneigée avant de traverser vers l’entrée du couloir. Le début du couloir est assez raide (au moins 45°) puis la pente s’adoucit un peu. Parfois, de petites plaques de neige dure se détachent mais il reste agréable à skier avec en bonus, une neige restée légère sur le cône de déjection. La suite de la descente est parfois trafollée mais ça file tranquillement jusqu’au parking.