Sélectionner une page

Petite sortie au tuc de Montanero après un demi-tour en 2018 à cause de vents violents sous lesquels nous ne tenions même pas debout. Conditions beaucoup plus clémentes cette fois-ci.

Date :
Distance totale : km
Dénivelé positif : m
Temps de montée : h
Temps de descente : h
Conditions et commentaires :
Difficultés :

Accès voiture

Accès voiture : juste avant l'entrée Nord du tunnel, prendre la direction de l'usine d'incinération. Suivre la piste durant 10 minutes environ jusqu'à un petit mirador ; des panneaux signalent le départ du chemin.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/81688

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

L’année dernière, en dépit du calme dans le vallon, c’était la tempête à l’approche du col. Impossible de tenir debout et obligés d’attendre quelques minutes avant de pouvoir avancer un petit peu. Nous avions parcouru les derniers mètres à pied pour faire la manip’ au col et déguerpir au plus vite. Dans ces conditions, impossible d’atteindre le tuc de Montanero. Je n’ai plus trop eu le temps de préparer une sortie pour cette journée et nous décidons donc d’y retourner car ce vallon est une valeur sûre !

Nous suivons l’itinéraire habituel sous une grande douceur : la piste puis la remontée du bois jusqu’à la cabane deth Ponteh (1590 m) où quelques sommets apparaissent. Nous suivons un couple qui s’est séparé du groupe parti avec nous ce matin. Après la cabane, il est aussi facile à ski de rester en contrebas au lieu de suivre le chemin d’été qui monte sur la croupe évidente au milieu du vallon. On rejoint alors des pentes faciles au-dessus du lac de Fontfreda avant d’arriver, après une portion plus raide, dans le vallon du port de Vielha puis au port en question (2448 m). La dernière montée est facile et ne pose aucun problème. Nous laissons les skis vingt mètres sous le sommet défendu par un court ressaut où il faut poser un peu les mains. Belle vue similaire à son voisin, le tuc du Port de Vielha, malgré une vue moins plongeante vers le secteur des Besiberri.

Le sympathique groupe arrive au sommet par un couloir O et descend par le couloir E qui rejoint le vallon de la montée. J’hésite à descendre également le couloir E mais l’entrée à 40° me freine un peu et je descends sagement avec Lucille par la voie normale. La neige est agréable sur les portions ensoleillées depuis un certain temps, plus capricieuse ailleurs. Le bois avant la piste est bien enneigé et nous ne déchausserons qu’une fois 100 mètres avant le parking. Ca aurait mérité une autre montée pour prolonger la journée mais la France jouait contre l’Ecosse à 15h15…