Sélectionner une page

Sommet assez confidentiel éclipsé par ses voisins comme le pic de Barlonguère et évidemment le Mont Valier, le tuc des Hèches, qui a belle allure depuis ce dernier, offre un panorama restreint mais magnifique.

Date: 21/05/2017
Distance totale : 17 km
Dénivelé positif : 1600 m
Temps de montée : 3h15
Temps de descente : 1h30
Conditions et commentaires : voilé.
Difficultés : passages hors-sentier.

Accès voiture

Accès voiture : pla de la Lau.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77088

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Du pla de la Lau, suivre le GR10 jusqu’à la bifurcation vers le bois de Peyralade avant les deux passerelles en bois, indiquée par un panneau. D’abord tranquille, le chemin balisé en jaune devient plus raide et prend rapidement de la hauteur grâce aux rudes lacets souvent sécurisés par des garde-corps câblés. Nous restons toujours à proximité du joli et tumultueux torrent fait de multiples cascades. A la sortie du bois (1450 m), nous débouchons dans le vallon herbeux de Peyralade.

Nous suivons le sentier jusqu’à la cabane pastorale de Peyralade (1682 m). Au SE, le vallon menant à la coue de Bachères est bien visible. Pour le rejoindre, continuer à suivre le chemin balisé qui traverse le torrent puis s’élève vers le sud. Avant la bifurcation vers la cabane de Trinque, quitter le chemin puis après une traversée, monter hors-sentier dans le vallon jusqu’à la coue de Bachères (2178 m) où le Mont Valier se dévoile fièrement. Après avoir traversé quelques névés, nous rejoignons la crête sud qui monte facilement au sommet.

Pour atteindre le tuc des Hèches bien visible à l’est, emprunter la crête étroite mais facile pour un parcours agréable face au Mont Valier. Au sommet, nous faisons une longue pause profitant de la température clémente et de l’absence de vent avant de descendre au port de Barlonguère par la raide pente hors-sentier. Nous renonçons à descendre par les étangs Long et Rond, la portion abrupte entre les deux étangs étant sans doute encore enneigée.

Contrairement au reste de l’itinéraire, le petit vallon de la cabane de Barlonguère (2250 m) a conservé encore un peu de neige. La cabane est en bon état mais c’est le bazar à l’intérieur : beaucoup d’objets, d’ustensiles, de choses à manger, de vêtements laissés en plan … Nous rentrons ensuite par le même itinéraire et savourons une bonne collation à la Maison du Valier.