Sélectionner une page

Continuons l’exploration de l’envers de la Mongie : entre vallons, couloirs, crêtes granitiques et brèches.

Date : 2020/03/15
Distance totale : 10 km
Dénivelé positif : 1150 m
Temps de montée : 1h30 pour Pène Guilhemteste puis 1h45 pour les Quatre Termes
Temps de descente : 30 min
Conditions et commentaires : beau, léger vent frais bienvenu.
Difficultés : pas mal de pentes raides à la montée.

Accès voiture

Accès voiture : se garer à la Mongie en haut de la station.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.fr/fr/trace/trace/113355

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Les stations de ski ont toutes fermé leurs portes dans la soirée, coronavirus oblige. L’avantage de faire du ski de randonnée, c’est qu’on s’occupe également de la montée… Ça démarre par une neige dure jusqu’aux abords du Col Brac (le premier mur une fois en haut des pistes). Rapidement, nous laissons de côté la traversée du Pain de Sucre par les deux petits couloirs car ils ne sont pas visibles et nous craignons le manque de neige. Au replat après les pistes, nous filons plein E dans un magnifique vallon secondaire fermé de toute part par des crêtes et notamment le Pène Guilhemteste au N. Nous empruntons le couloir E bien visible au fond du vallon. Il est aussi possible d’emprunter le couloir SE qui débouche plus proche du sommet. La qualité de la neige nous permet de garder les skis longtemps avant de finir à pied sur les 50 derniers mètres. À la brèche, partir au N sur la crête facile jusqu’au sommet (2410 m). L’idée initiale était de descendre le couloir O pour rejoindre la combe de Prade Verde mais le haut du couloir est bien trop déneigé.

Nous chaussons donc les crampons et descendons en traversée jusqu’au pied de la brèche de Prade Verde. Nous découvrons qu’il y a en fait deux brèches : nous optons pour la brèche inférieure (celle de gauche) car il y a de vieilles traces de descente. Je suis content car je me sens bien mieux qu’hier ! La descente dans la combe des Quatre Termes est facile alors que celle de la brèche supérieure de Prade Verde semble plus raide. Nous remettons les skis et partons vers le pic des Quatre Termes : c’est jour de grande affluence et on voit de tout, notamment un skieur qui dévisse lors d’une conversion sur neige dure : plus de peur que de mal ! Malgré le monde observé, il n’y a que deux personnes au sommet et nous profitons du joli panorama qui se couvre à l’O avant les orages annoncés.

Nous avions en tête de descendre par la brèche de Contadé mais la combe des Quatre Termes a bien pris le soleil et nous préférons éviter la longue piste de l’autre côté. Il reste encore de quoi faire dans le secteur : hourquette Médette, pas du Crabe, Pène Nègre, Pain de Sucre, pic de Pène Blanque …

 


 

 
Failed to get data. Error:
Invalid album ID.