Visite du Pichaley depuis Artigusse, prétexte pour faire une boucle avec quelques lacs. Sous une météo annoncée comme incertaine, le coin était très calme ce qui n’était pas pour nous déplaire.

Date : 2020/06/13
Distance totale : 21 km
Dénivelé positif : 1300 m
Temps de montée : 2h15
Temps de descente : 2h30
Conditions et commentaires : quatre saisons en une sortie.
Difficultés : hors-sentier très raide pour le col 2415 au sud du Pichaley.

Accès voiture

Accès voiture : parking d'Artigusse. Sur la route des lacs, bien indiqué.

Tracé GPS

A venir

 

Sous un ciel lumineux, montée au lac de l’Oule que nous contournons par la rive gauche afin de retrouver le GR10 qui monte agréablement jusqu’au lac inférieur de Bastan (2158 m). Avec ces derniers jours de pluie, les lacs sont bien remplis et sa surface calme est un parfait miroir. Nous quittons le GR10 au niveau du laquet suivant en direction de la raide pente herbeuse qui nous permet d’aboutir sur la crête S du Pichaley au col 2415 sur la carte. Prudence sur cette partie hors-sentier car c’est parfois très raide. Quelques isards la traversent et font dévaler des pierres. Au col, très belle vue vers l’O sur le massif du Néouvielle. C’est plus triste vers l’E avec des télésièges et quelques nuages qui commencent à être envahissants. D’ailleurs, c’est dans la brume que nous arrivons au sommet du Pichaley.

La vue bouchée et la fraîcheur nous chassent du sommet et nous poursuivons jusqu’au col de Bastan puis sur le joli chemin descendant au refuge de Bastan (2248 m). Une fois sous les nuages sommitaux, la vue se dégage à nouveau ! À peine quelques personnes autour du refuge qui n’a pas encore ouvert. Après avoir renoncé à la grande boucle col de Bastanet – hourquette de Caderolles, nous optons pour la « petite » boucle par les lacs de Bastanet puis les laquets de Port Bielh et sa jolie cabane en pierres où quelques gouttes se font sentir. Cette dernière est occupée par un groupe de pêcheurs. L’odeur émanant de la cabane nous fait croire que ça ne tourne pas qu’à l’eau à l’intérieur… Sous un temps désormais plus maussade, nous passons par l’abri métallique de Port Bielh (2148 m) puis le joli chemin qui ramène longuement au lac de l’Oule puis au parking où il n’y a toujours pas foule.