Sélectionner une page

Sage balade dans ces coins tranquilles du Couserans, encore plus lorsque la météo est maussade.

Date: 28/04/2018
Distance totale : 15,5 km
Dénivelé positif : 1200 m
Temps de montée : 1h30
Temps de descente : 2h
Conditions et commentaires : nuageux. Quelques gouttes sur la crête.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : Saint-Lizier d'Ustou.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77030

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

De Saint-Lizier d’Ustou, suivre le GR10 qui emprunte d’abord une piste bordée sur le haut par de charmantes granges rénovées. Le chemin bifurque ensuite sur un sentier qui monte plus sèchement dans la forêt avant de s’adoucir et aboutir au col de la Serre du Clot (1546 m). Du col, suivre directement la crête S jusqu’au sommet (1711 m), c’est raide et direct. Vue incomplète en raison de la météo tourmentée sur la zone frontialière. Pour revenir plus doucement au col, suivre la crête O puis une sente vers le SE qui passe près d’une cabane.

De retour au col, après une petite pause à la cabane du Tuc, quelques gouttes se mettent à tomber. Nous tentons quand même un retour en boucle. Pour cela, nous suivons la crête vers le S, que j’avais déjà empruntée pour aller au pic de Soubirou. Nous passons par le tuc des Courach (1622 m) et poursuivons jusqu’au col des Portes (1794 m) duquel nous basculons versant E jusqu’à la cabane d’Ardio, isolée dans ce petit cirque sauvage. Continuer sur un chemin marqué qui part au N, plus ou moins à flanc, et peu après la source de Fajolle, bifurquer vers l’E en descendant dans le bois. Le timide sentier est difficile à trouver, nous sommes tombés dessus par chance sans être convaincus qu’il était là. Il descend rudement jusqu’à retrouver une piste qui se révèle être celle quittée un peu plus tôt ce matin. Retour ensuite au village, tout aussi désert qu’au départ.