Sélectionner une page

Accès élégant à un fier sommet par un couloir assez confidentiel car non visible depuis les endroits les plus fréquentés à proximité. Magnifique panorama sur toutes les cimes élancées du secteur.

Date : 11/05/2018
Distance totale : 15 km
Dénivelé positif : 1300 m
Temps de montée : 3h30
Temps de descente : 2h
Conditions et commentaires : beau et doux.
Difficultés : couloir PD+ à 45° max.

Accès voiture

Accès voiture : pont de Ressec. A Arties, suivre la direction du Parc National d'Aiguestortes. La route se transforme en piste puis le parking est indiqué. La fin de la piste est réservée aux taxis.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77026

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Du pont de Ressec, il faut suivre la piste jusqu’à la cabane de Rius (1647 m) puis continuer sur le sentier du port de Rius. Nous rencontrons la neige portante au niveau du grand replat vers 2000m d’altitude. La lumière encore relativement basse vient sublimer le relief enneigé. Nous poursuivons jusqu’à ce que la vallée s’élargisse et un vallon secondaire apparaisse à notre gauche. Nous nous engouffrons dans ce vallon : si vous pouvez voir un petit bâtiment accroché à flanc au S, vous êtes sur la bonne voie. Si les pentes étaient douces jusqu’alors, nous faisons face au premier ressaut à 30/35°, ombragé qui plus est, et chaussons donc les crampons à ce niveau là. Plus haut, vers 2500 m, nous contournons l’arête NO du Tossau de Mar pour arriver enfin au pied du couloir O.

Sur le bas, les boulettes d’avalanche forment de bonnes marches. Puis, elles cessent et laissent place à de la neige dure où seules marquent les pointes des crampons. La pente est de 40° environ avec un léger adoucissement puis la sortie à 45° sur 50 mètres environ. A la brèche, la vue se dévoile enfin davantage. Officiellement, le Tossau de Mar (2739 m) se trouve au S mais le point culminant de cette cime bicéphale se trouve un peu plus loin au NE, défendu par une crête rocheuse partiellement enneigée. Nous gardons les crampons car la neige est dure mais elle n’augmente pas les difficultés car les rochers sont majoritaires. J’avais vu des photos datant de 2 semaines avant, ce n’était pas la même histoire…Il faut mettre un peu les mains sans difficultés jusqu’à une désescalade plus difficile et aérienne (à froid et pour la première de la saison, II+ ?). Pierre se lance, renonce et me laisse essayer avec succès. Je fais un aller-retour rapide au sommet et nous repartons.

De retour à la brèche, nos descendons dans le petit cirque dans une neige bien molle puis filons vers l’E où les pentes deviennent plus modérées. L’itinéraire jusqu’au barrage de la Restanca est ensuite évident et offre une belle vue sur le charismatique Montardo. Les plaques de neige résiduelles dans la forêt sont fragiles et piégeuses.