';
Pic Méchant (2944 m) depuis le plan d’Estaragne

 

Courte et raide ascension de ce superbe belvédère sur le massif du Néouvielle dont le nom inquiétant fut loin d’être de mauvaise augure.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : virage du val d'Estaragne. 1 km avant le barrage de Cap de Long, se garer autour du large virage où un panneau bien visible indique "Val d'Estaragne".

Tracé GPS

A venir !

 


 

Initialement, nous avions le Pic de Boum en tête, mais au regard de la soirée de la veille, nous avons préféré être raisonnable et choisir un itinéraire plus court. Sur l’autoroute, le temps est maussade et à Saint Lary, un crachin nous accueille. Alors que la montée vers Cap de Long se déroule dans les nuages et sans la moindre éclaircie, notre optimisme en prend un coup. Pourtant, au bout de quelques minutes de marche, le ciel change légèrement de couleur : la fameuse teinte qui vous fait penser avec excitation que le soleil n’est peut-être pas si loin. Puis, un timide disque jaune se distingue derrière les nuages et les rayons viennent déchirer les nuages et se disloquer dans les pins sous le Pic de Bugatet.

Au départ, suivre le ruisseau d’Estaragne avant de laisser la voie normale du Pic d’Estaragne en s’élevant rapidement sur la gauche grâce aux cairns. Nous rejoignons une banquette que nous parcourons en ascendance vers le sud-ouest (cairns et quelques névés par intermittence) jusqu’au pied d’un large couloir. Nous sommes définitivement au dessus des nuages et le trio Trois Conseillers – Néouvielle – Ramougn au dessus de lac de Cap de Long est resplendissant. Nous remontons le petit ressaut enneigé avant de rester sur la partie sèche cairnée jusqu’au col (2880 m) entre le Pic des Toudes et le Pic Méchant. La vue vers l’ouest se dégage et les hauts sommets frontaliers sont accrochés par les nuages.

 

Mer de nuages à 2000 mètres
Mer de nuages à 2000 mètres

 

Du col, suivre les cairns judicieusement placés pour éviter les difficultés et se contenter de quelques pas de II pour arriver rapidement au sommet orné d’un cairn imposant. Les nuages empêchent de profiter totalement du panorama mais nous devinons le grand nombre de massifs visibles. Redescente au col avec précaution puis nous descendons l’intégralité du couloir en neige (+ bonus par un mini couloir dont on a le secret en gispet, terre, boue) pour aboutir dans le val d’Estaragne puis au parking.