Sélectionner une page

Emblème du Comminges, le pic de Cagire est visible depuis de nombreux sommets. Grâce à sa position à l’avant de la chaîne, il offre un panorama remarquable. Associé avec le pic de Gar, il en résulte une jolie boucle de 24 kilomètres.

Date: 08/01/2017
Distance totale : 24 km
Dénivelé positif : 1600 m
Temps de montée : 3h45
Temps de descente : 1h45
Conditions et commentaires : nuageux mais plafond suffisamment haut pour rester agréable.
Difficultés : hors-sentier un peu raide entre col du Pas de l’Ane et cabane d’Arguenos.

Accès voiture

Accès voiture : col de Menté. A Saint-Béat, prendre la direction de la station du Mourtis et se garer au col de Menté.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77119

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Il n’y a pas foule dans la montée au col de Menté (1349 m), la neige manque cruellement et la station du Mourtis n’a rien à se mettre sous la dent. Nous montons au Cagire par la cabane de Larreix : au col, prendre une piste descendant vers l’est (balisage jaune) jusqu’à une bifurcation cairnée qui rejoint une autre piste ascendante jusqu’à la cabane. Le chemin monte ensuite jusqu’au Pas de l’Âne (1708 m) puis jusqu’au sommet en longeant les crêtes en contrebas. Malheureusement, le plafond est bas et les sommets ne se découvrent pas. Nous devinons toutefois le potentiel du panorama et apercevons l’objectif suivant : le pic du Gar.

Nous retournons au Pas de l’Âne et descendons hors-sentier vers l’ouest entre pins et pentes herbeuses jusqu’à la piste forestière et la cabane d’Arguenos (1210 m) en contrebas. La piste serpente dans la forêt jusqu’aux abords du col de Caube (1335 m). C’est une portion reposante mais un peu plus terne car elle se situe du côté de la plaine et les sommets sont donc masqués. Du col, le chemin monte dans la forêt puis en sort après une portion plus plane. Le pic du Gar avec ses impressionnantes falaises sud et la croix blanche de l’antécime se découvrent alors pleinement. D’ici, il y a deux choix possibles : une sente traverse à flanc en direction de la croix puis monte en lacet sous les barres rocheuses du sommet tandis le chemin balisé en jaune monte directement plein nord et passe sous la crête. Au début, ce dernier est caché à cause de l’herbe, mais il est bien marqué, nous l’avons emprunté à la descente.

De retour au col de Caube, nous rejoignons la cabane se situant 2 minutes après à côté de laquelle se trouve un panneau : « Cabane de l’Escalette – 1h30 / Col de Menté – 2 h ». Tout ça ! Un discret chemin monte longuement dans la forêt. Il faut suivre le balisage rouge et jaune, timide lui aussi, mais bel et bien présent. Nous sortons de la forêt et suivons un chemin plat à flanc de raides pentes herbeuses que quatre isards dévalent à une vitesse impressionnante. Après avoir atteint la cabane de l’Escalette (1598 m), nous rejoignons rapidement la voiture par la voie normale du Cagire. Au col, l’auberge/gîte est sympa et idéal pour boire un coup.