';
Pic des Bareytes (2860 m) par le couloir O depuis le barrage de Soulcem

 

Invisible depuis la vallée de Soulcem, le couloir ouest du pic des Bareytes ne se dévoile que lorsqu’on arrive à son pied. Assez court et de difficulté modérée, il débouche à deux pas du sommet.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : les Orris de Carla. Dépassez le barrage de Soulcem et continuez jusqu'à la fin de la route : vu le nombre de voitures à la belle saison, il n'est pas possible de se tromper.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Après un départ matinal de Toulouse pour profiter au maximum du regel, nous arrivons à Soulcem vers 6h45. Alors que le haut des sommets commencent à s’enflammer, nous nous lançons sur la longue piste qui doit nous amener vers le vallon des Bareytes. Suivre la piste jusqu’au fond de la vallée. Une sente et quelques cairns permettent de couper les longs lacets pour prendre pied plus rapidement dans le vallon des Bareytes où nous faisons nos premiers pas dans la neige. Une fine couche de neige fraîche est tombée deux jours auparavant.

Nous laissons sur la gauche l’élégant couloir NO puis remontons facilement le vallon jusqu’à 2400 m environ où le couloir O se révèle enfin. Il y a deux couloirs similaires : c’est celui du gauche, bien identifiable, il est un peu plus encaissé le long d’un contrefort. Nous mettons les crampons à l’entrée du couloir après avoir remonté le cône de déjection. La neige est portante et nous nous enfonçons juste ce qu’il faut. Pierre fait une bonne trace (quoiqu’un peu grande pour Lucille) jusqu’à la sortie. A l’ombre pendant toute la montée, nous profitons enfin d’un bain de soleil revigorant. Panorama intéressant sur tous les sommets de la Haute-Ariège.

Tandis que Julien se prépare pour descendre le couloir à ski, nous poursuivons à pied vers le port d’Arinsal (2734 m) par la crête facile. La neige recouvre les pierriers et nous « dévalons » le vallon en profitant au maximum de la neige puis des névés jusqu’à une jolie cabane fermée (2313 m). Après avoir retrouvé la piste, nous pouvons observer les traces de descente de Julien dans le vallon signifiant que sa descente s’est bien déroulée. Le GR10 coupe ensuite les lacets et retrouve la piste sur le plateau de Soulcem à côté de la cabane. Il ne reste plus qu’à rejoindre la voiture et profiter d’une bonne bière à Vicdessos.

 


 

Laisser un commentaire