';
Pic de Malcaras (2865 m) – Pic de l’Etang Fourcat (2859 m) depuis le barrage de Soulcem

 

Boucle théoriquement sans histoire mais rendue plus délicate à cause des conditions assez difficiles en altitude : neige et brouillard. Même si tout s’est bien passé, nous avons frôlé l’imprudence en nous engageant sur la crête du pic de l’Etang Fourcat.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : les Orris de Carla. Dépassez le barrage de Soulcem et continuez jusqu'à la fin de la route : vu le nombre de voitures à la belle saison, il n'est pas possible de se tromper.

Tracé GPS

A venir !

 


 

L’ascension du pic de Malcaras depuis l’étang de Soulcem est fastidieuse, raide et directe. Sur certains topos, un chemin démarre 200 mètres après la barrière. Nous ne le trouvons pas au début mais finissons par le récupérer un peu plus tard en coupant à travers les pentes herbeuses faciles. Nous passons ensuite à la cabane des Lauzes (2000 m environ) fermée et sans doute utilisée par le berger croisé quelques minutes plus tôt. Peu après la cabane, une petite couche de neige est présente au sol en raison du saupoudrage qui a eu lieu pendant la nuit. La sente se fait donc beaucoup plus discrète mais quelques cairns nous permettent de nous repérer jusqu’au collet (2738 m).

Même si nous sentons que le soleil n’est pas très loin, la vue est complètement bouché. Le pic de Malcaras est atteint facilement dans une épaisse purée de pois. Nous retournons au collet et hésitons pendant quelques instants à nous lancer vers le pic de l’Etang Fourcat. Il y a entre 20 et 30 centimètres de neige ce qui peut rendre la progression difficile sur la crête. Nous décidons d’aller voir ce que ça donne dans l’épais brouillard. C’est facile au début mais les conditions deviennent plus difficiles avec pas mal de neige et quelques plaques glissantes de neige tassée. Nous progressons donc avec beaucoup de concentration en assurant chaque pas et chaque escalade/désescalade (II max.). Après plusieurs ressauts, nous atteignons enfin le sommet du pic de l’Etang Fourcat.

S’il avait fait beau, nous aurions continué vers le pic de Tristagne mais hors de question avec ces conditions. Pour descendre, nous suivons un court instant la crête SE avant de descendre au jugé dans une cuvette enneigée. Soudain, un étang apparaît (2594 m), puis un deuxième : nous sommes bien aux étangs des Clots ! Nous retrouvons enfin un bon chemin qui nous mène ensuite à l’étang de Caraussans (2440 m) tandis que le ciel bleu fait lui aussi son apparition pour la première fois de la journée. Nous poursuivons la descente sous un ciel dégagé où seul les sommets sont accrochés. Le sentier devient de plus en plus raide autour des orris de Caraussans avant d’aboutir finalement sur la piste de Soulcem qui nous ramène facilement au parking.

 

Arrivée à l’étang de Caraussans

 


 

[metaslider id=15097]