Sélectionner une page

Première incursion dans la vallée de Soulcem qui en appelle assurément d’autres. Magnifique et agréable itinéraire pour accéder au Pic de la Soucaranne (ou Pic de la Rouge) qui, idéalement placé, offre un magnifique panorama sur les sommets hauts-ariégeois.

Date: 07/06/2015
Distance totale : 14 km
Dénivelé positif : 1200 m
Temps de montée : 2h15
Temps de descente : 1h30
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : les Orris de Carla. Dépassez le barrage de Soulcem et continuez jusqu'à la fin de la route : vu le nombre de voitures à la belle saison, il n'est pas possible de se tromper.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77339

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Se rendre pour la première fois aux Orris du Carla me rappelle ma visite aux Granges d’Astau : un point de départ vers de nombreux sommets et un immense terrain de jeu qu’il reste à découvrir. L’accès au Pic de la Soucaranne et la boucle par l’étang du même nom se font très facilement par un itinéraire intégralement balisé.

Peu après le départ, au dessus de la cascade, traverser le ruisseau de Soulcem puis poursuivre quelques hectomètres jusqu’à une bifurcation fléchée. Souhaitant rejoindre le port de Roumazet, nous empruntons le chemin balisé en rouge et blanc montant fortement dans la pente jusqu’à à une nouvelle bifurcation à la confluence de deux ruisseaux. Deux solutions sont alors possibles : suivre le balisage rouge et blanc vers l’étang de Roumazet puis pointer vers le port, ou suivre le balisage jaune menant plus directement au port (solution choisie). La lune se place malicieusement au dessus de l’objectif du jour et la lumière est cristalline.

L’accès au port de Roumazet se fait facilement, à l’instar de la fin de l’itinéraire aboutissant au pic. Tandis qu’une horde d’isards disparaît derrière un promontoire rocheux, nous atteignons le sommet. Sa position est telle que le panorama est très étendu : la Maladeta est visible, la Pique d’Estats a fière allure et le Pic de Médécourbe fera assurément l’objet d’une prochaine visite !

Pour descendre en boucle, nous rejoignons facilement le port de Bouet par la crête. Un orage a vraisemblablement éclaté pendant la nuit et quelques endroits isolés sont saupoudrés de grêlons. Du port, nous atteignons rapidement le très bel étang de la Soucaranne puis la vallée de Soulcem qui nous ramène à la voiture. Le parking n’a pas désempli, mais il faut avouer que le lieu le mérite.