';
Pic de la Hage (2166 m) depuis Gouaux-de-Luchon

 

Lorsque que la neige est suffisamment basse, le pic de Hage fait partie de ces sommets d’avant-chaîne agréables à faire en ski. Il offre un panorama étendu et peut se coupler assez facilement avec ses voisins.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : Gouaux-de-Luchon. Quelques places de stationnement le long de la route juste avant le village.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Après avoir traversé le village, nous suivons la piste qui part vers l’ouest. Dès que possible, nous rejoignons les prés pour chausser vers 1150 m près des granges d’Echart. En laissant toujours la forêt sur notre gauche, nous arrivons sur un dôme (1554 m) où la vue sur le vallon se dégage. Le pic de la Hage n’est pas visible : il est caché derrière le pic de Burat et le pic de Bassioues.

 

Vue du vallon depuis le dôme 1554 m
Vue du vallon depuis le dôme 1554 m

 

Nous visons le col marqué au pied du pic de Bassioues. Après une courte descente, nous laissons la cabane de Salode et montons sur une croupe significative à droite dans le vallon. Suivre ensuite le haut de la croupe pour atteindre la cabane du Mouscadé (1876 m) que le vent a partiellement recouvert de neige. Nous continuons vers l’ouest en passant une corniche jusqu’à arriver dans une combe où le pic de la Hage apparaît. Nous laissons l’itinéraire du col sur notre droite et montons plein nord dans cette jolie combe encore remplie de neige froide et légère. Le panorama est similaire à celui du pic de Bacanère (mettre lien) visité à la fin de l’automne avec une belle vue sur l’ouest du Couserans et la vallée de Canejan. Un skieur arrive en t-shirt au sommet alors qu’il ne fait pas si chaud que ça !

 

Vue vers le Couserans
Vue vers le Couserans

 

La descente dans la combe est excellente ! Julien n’étant pas au top de sa forme, nous renonçons à monter au Bacanère et rejoignons la cabane du Mouscadé. Nous ne descendons pas par la croupe mais suivons le creux du vallon en visant la cabane de Salode (1549 m) où nous faisons une longue halte. Elle est spacieuse et confortable avec une grande cheminée, du bois, et un étage avec quelques matelas. Nous repeautons pour la courte montée avant de descendre par l’itinéraire de montée en profitant à la fin de la moindre couche de neige pour déchausser 100 mètres au dessus du village.