';
Pic de Burat (2154 m) depuis Gouaux-de-Luchon

 

A l’instar du pic de la Hage, le pic de Burat, son proche voisin, est un sommet taillé pour le ski de randonnée lorsque l’enneigement est suffisamment bas. Un bon plan peu fréquenté comparé au pic de Bacanère juste à côté.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : Gouaux-de-Luchon. Se garer avec le très étroit centre du village pour éviter de gêner les habitants.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Les récentes pluies tombées jusqu’à haute altitude ont sensiblement fait remonter l’enneigement. L’itinéraire est quasiment le même que pour le pic de la Hage sauf les 150 derniers mètres de dénivelé. Après avoir traversé le village, nous suivons la piste qui part vers l’ouest. Dès que possible, nous rejoignons les prés pour chausser vers 1200 m juste au-dessus des granges d’Echart. En laissant toujours la forêt sur notre gauche, nous arrivons sur un dôme (1554 m) où la vue sur le vallon se dégage. Sans passer par la cabane de Salode, nous gardons les peaux pour descendre acrobatiquement dans le creux du vallon.

Nous montons sur la croupe significative à droite dans le vallon. Suivre ensuite le haut de la croupe pour atteindre la cabane du Mouscadé (1876 m) que le vent a partiellement recouvert de neige. Florent n’est pas au mieux et nous attend à la cabane. Nous continuons vers l’ouest en passant une corniche jusqu’à rejoindre la belle combe qui était remplie de neige fraîche la fois dernière. Nous partons vers le NO pour rejoindre la crête entre Hage et Burat. Le pic de Burat s’atteint ensuite très facilement ski au pied. Un skieur parti du Bacanère nous rejoint par les crêtes. Belles ambiances avec les nuages volatiles qui dansent autour de nous. Le vent nous force toutefois à ne pas nous attarder.

Mauvaise surprise après 50 mètres de descente, nous sommes littéralement collés à la neige, ça ne glisse pas. Nous rejoignons Florent à la cabane du Mouscadé et poursuivons la descente sur une neige pas facile à apprivoiser ! Heureusement que le soleil est de la partie.