Sélectionner une page

Les conditions nous empêchant d’aller voir un peu plus haut, visite du pic de Bassibié et alentours marquant la fin de la longue crête des Trois Seigneurs.

Date : 18/05/2019
Distance totale : 22 km
Dénivelé positif : 2200 m
Temps de montée : 1h45
Temps de descente : 1h sans la boucle supplémentaire
Conditions et commentaires : très nuageux puis grésil.
Difficultés : portions hors-sentier.

Accès voiture

Accès voiture : parking des randonneurs au sud du village, bien indiqué.

Tracé GPS

A venir !

 

Dès la fin de la route, nous partons laborieusement hors-sentier sur notre droite (O) pour rejoindre une zone chaotique et humide se transformant progressivement en croupe boisée puis en jolie et vaste forêt. On croirait un entraînement pour la Barclays. Après une belle clairière, nous poursuivons notre montée vers le SO avant de sortir de la forêt et prendre pied sur un semblant de crête. Les arbres finissent par disparaître et nous arrivons au Grougn, vaste croupe herbeuse au nom étrange. Agréable ambiance écossaise avec quelques trouées. L’étang d’Artax pointe le bout de son déversoir tandis que le pic de Bassibié à peine saupoudré reste la tête dans les nuages. Nous ne attardons pas au sommet puisqu’on ne voit rien et qu’il fait plutôt frais.

Descente sympa par la crête en passant successivement par le pic de Bourcale ( 1984 m), le Pla de Madame (1906 m), le Roc de Querquéou (1840 m) puis le col de Lastris (1427 m). Un panneau indique le chemin à suivre qui est balisé en rouge et jaune jusqu’en bas. Arrivés au point de départ, nous prenons les bâtons cachés ce matin pour prolonger la journée en montant à l’étang d’Artax (1695 m) où nous apercevons une martre à plusieurs reprises. Le grésil se met à tomber, nous nous couvrons et repartons en direction du Roc de Querquéou avant lequel nous descendons hors-sentier jusqu’à une piste (1280 m environ) où nous retrouvons le sentier emprunté à la montée. Une fin de sortie humide.