Sélectionner une page

Mes camarades du jour connaissent le secteur mais souffrent d’une grave lacune : ils ne sont jamais passés par la porte de Trémul ! Il faut rectifier ça avec cette boucle sauvage et variée pour rallier le Valier en évitant les endroits les plus fréquentés.

Date : 14/07/2018
Distance totale : 23 km
Dénivelé positif : 2500 m
Temps de montée : 3h45
Temps de descente : 3h
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : pla de la Lau.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77403

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Pour rejoindre le sentier de Trémul*, suivre temporairement le sentier du Muscadet balisé en rouge et blanc. Après une première série de lacets, le sentier se rapproche du torrent et fait une épingle à côté d’un gros bloc (1166 m à l’altimètre). Traverser le torrent et rejoindre le chemin bien marqué qui mène jusqu’à la sortie de la forêt. Il se perd mais ça passe partout jusqu’à la cabane de Trémul (2050 m) chaleureuse et confortable. Quelques cairns indiquent ensuite l’itinéraire entre les blocs jusqu’à l’insolite porte de Trémul (2350 m). Nous traversons les Lauzets en légère ascendance jusqu’au col de Pécouch (2462 m). Une sente cairnée ne suit pas le balisage jaune et permet de rejoindre la voie normale du Valier en évitant de passer par le refuge.

De retour au col de Faustin (2652 m) après avoir lézardé au sommet, nous passons par le petit Valier (2736 m) puis le col de Peyre Blanque (2570 m). Scène insolite dans le vallon de Peyre Blanque, un randonneur en basket galérant sur un névé (pas expo, sinon nous serions allés l’aider) en s’aidant d’une pioche ; pas le surnom du piolet mais bel et bien une longue et imposante pioche. Après le col, le terrain devient alors un peu confus mais un balisage parfois discret indique le passage de moindre résistance jusqu’au pic de la Pale de la Clauère (2721 m). Quelques endroits plus raides nécessitent de poser les mains sur la fin. Rester sur la crête facile pour rejoindre le col de la Pale de la Clauère (2522 m). Encore gavé de neige sur les deux premiers tiers, la descente du vallon jusqu’à l’étang Long (2125 m) est agréable et rapide.

Dans la remontée au port de Barlonguère (2400 m), nous croisons Nicolas, un ami, qui revient du Barlonguère et va faire la descente avec nous. Pas beaucoup de détails sur cette descente, nous la ferons à fond la plupart du temps. La bière à la Maison du Valier fait un bien fou !

*Après une descente du sentier de Trémul en 2018, on trouve le sentier depuis le bas en montant dans la forêt perpendiculairement à un immense bloc aux allures de dolmen située dans une clairière (Plagnou des Masouères sur la carte).