';
Forca de Remuñe (2945 m) par la vallée de Remuñe

 

Modeste sommet au fond d’un vallon oublié et protégé par d’imposantes murailles, la Forca de Remune possède un caractère sauvage et permet d’avoir une vue inédite sur une partie du massif du Haut-Luchonnais. La descente par le vallon de Lliterola est superbe.

 


 

Accès voiture

Accès voiture : après Benasque, ne pas descendre vers la Besurta et poursuivre sur la route principale. Peu après avoir dépassé le barranco de Remuñe (panneau), se garer dans un virage où un panneau indique le départ du chemin.

Tracé GPS

A venir !

 


 

Sauf un ressaut plus raide à la fin, le vallon de Remune monte régulièrement. Nous y trouvons la neige vers 2100 m d’altitude au niveau où les murailles commencent à se dresser. Issues du mail Pintrat d’un côté et de la tuca de Lliterola de l’autre, elles protègent le fond du vallon et l’enneigement doit persister tard dans la saison. Après être passés à proximité des lacs de Remune (2266 m), il est préférable de quitter le fond du vallon et rester à flanc rive droite. Poursuivre en ascendance jusqu’à venir buter sur un ressaut plus raide. Heureusement, les traces déjà présentes nous aident bien. La pente s’adoucit progressivement jusqu’au large portal (col) de Remune (2824 m). L’ibon blanco de Lliterola ainsi que l’ensemble Perdiguère-Crabioules se dévoilent majestueusement. Pour atteindre le sommet, passer à l’ouest de la Forca de Remune (côté Luchonnais) et rejoindre la petite crête SO cairnée et facile mais en rocher moyen. Au sommet, belle vue sur les cimes environnantes jusqu’au massif de l’Aneto. La muraille S du Maupas est impressionnante tout comme le secteur Boum-Planet.

De retour au portal de Remune, nous décidons de descendre par le vallon de Lliterola. Arrivés au déversoir de l’ibon blanco de Lliterola (2774 m), le Perdiguère est vraiment à portée de main. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois, nous avons prévu de dormir à Ainsa le soir même et nous ne voulons pas y arriver trop tard. La portion jusqu’à l’ibonet de Lliterola (2475 m) est raide et étroite : elle se termine même par un petit goulet qui vient mourir au niveau du lac. Nous profitons des dernières langues de neige pour descendre rapidement. Celles-ci s’estompent ensuite pour laisser place au chemin qui reste proche du barranco de Lliterola. Au loin à l’est, nous observons la vaste couronne Alba-Araguells et devinons le lac Creguena qui y niche en son creux. C’est une vue atypique du massif de l’Aneto qui mérite le détour. Le sentier pénètre ensuite dans la forêt et ramène à la route qu’il faut longuement remonter en plein cagnard jusqu’à la voiture.