Sélectionner une page

S’il offre des bonnes possibilités en ski de randonnée quand la neige est basse, le secteur frontalier entre Bacanère col du Portillon est aussi très intéressant lors des premières neiges automnales. Une zone où la carte est utile tant les possibilités sont multiples.

Date: 18/11/2017
Distance totale : 20 km
Dénivelé positif : 1500 m
Temps de montée : 4h pour le tuc de Poujastou.
Temps de descente : 1h15
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : aucune.

Accès voiture

Accès voiture : belvédère de Sode. Après le village de Sode, prendre la direction d'Artigue. Se garer dans le premier lacet où se trouve un petit belvédère avec table d'orientation.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/77060

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Du grand lacet après Sode avec la croix et la table de pique, nous suivons une sente jusqu’à la grange de Prat-Ardoun puis montons hors-sentier dans la forêt jusqu’à une vague crête boisée puis herbeuse. Nous rejoignons un petit col (annoté 1349 m sur la carte) où passe une piste et continuons sur la crête jusqu’à un chemin qui passe par la fontaine de Saunères puis amène à la cabane de Saunères (1675 m), toujours aussi tranquille et bien située. De la cabane, suivre le chemin balisé qui contourne une proéminence rocheuse et rejoint la cabane de Peyrehitte (1947 m). Remonter la dernière pente et arriver au plan de Montmajou (2081 m), sommet ultra débonnaire. Les parapentistes que nous avions aperçus près de la cabane ont décollé et passent non loin.

Après une pause, nous prenons pied sur la crête frontière. Heureusement, la neige est encore majoritairement portante et nous permet d’avancer correctement. Sans difficultés, la crête oscille et offre de magnifiques points de vue sur les massifs de la Maladeta et du Haut-Luchonnais. Nous nous arrêtons au tuc de Poujastou (2015 m). Pour descendre, suivre la crête NO jusqu’à rejoindre une bonne piste (1469 m). Nous empruntons cette piste à l’ombre et parfois verglacée et rejoignons plus loin la cabane de Cuéou en contrebas, un des innombrables abris du secteur. Un chemin boisé descend ensuite puis traverse jusqu’à retrouver le parking. Il passe notamment près d’une belle grange rénovée avec un beau panorama annoté en bois.