Sélectionner une page

Traversée sauvage sur ces contreforts du Mont Valier, omniprésent lorsqu’on arrive sur les hauteurs et qu’on ne peut s’empêcher de chercher du regard. La vue du Mont Valier avec la cabane de Taus au premier plan ne cessera jamais de m’émerveiller.

Date : 24/06/2018
Distance totale : 21 km
Dénivelé positif : 1600 m
Temps de montée : 1h45 pour le pic de Midi de Bordes puis 2h jusqu’au cap d’Anternac.
Temps de descente : 1h30
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : quelques pentes raides.

Accès voiture

Accès voiture : pla de la Lau.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/76999

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Je me suis trompé au départ du pla de la Lau en allant chercher les deuxièmes passerelles, et non les premières quasiment en face de la Maison du Valier. Je ne trouvais pas le chemin jusqu’à ce que je comprenne mon erreur. Bien traverser en face de la Maison du Valier et emprunter le chemin qui traverse à flanc l’ensemble de la forêt. Il monte doucement jusqu’à la crête NO du pic du Midi de Bordes (Hérechet sur la carte IGN). Le sommet du pic du Midi de Bordes (1762 m) et sa petite croix sommitale se rejoint hors-sentier. C’est assez raide sur la fin, et la crête est désagréable. J’aperçois quelques isards dévalant le versant O et poursuis ma route en évitant quelques pointes par une sente bien marquée jusqu’au col de Laziès où arrive le GR10.

Le vallon du ruisseau de la Lée avec la cabane de Courille est charmant et donne envie d’aller l’explorer. Les vaches ne s’y trompent pas. Un sentier parcours les pentes raides du pic de Crabère jusqu’au sommet (2095 m) puis louvoie dans un enchaînement complexe de petites crêtes, pentes et dépressions en passant près du pic de Montgarié. Je finis par atteindre le pied du cap d’Anternac (2361 m) qui se rejoint sèchement mais sans difficulté. Très belle vue sur l’ensemble du secteur. Une courte descente hors-sentier et je m’allonge au col de la Crouzette (2244 m) et sa croix, comme une portée d’entrée dans le sanctuaire du Valier. J’y croise les premières personnes de la journée.

Un sentier balisé en jaune part au S et rejoint la cabane d’Espugues (2116 m). Je manque le sentier qui va directement à la cabane de Taus et atterrit plus bas sur le chemin reliant cette dernière à l’étang de Milouga. Un troupeau de brebis siège à proximité de la cabane de Taus mais les trois patous ne semblent pas perturbés par ma présence et celle d’un autre groupe de randonneurs. Poursuivre quelques instants sur le chemin à flanc, dire au revoir au Mont Valier (snif …), puis se lancer dans un grand tour de manège avec les 130 lacets du GR10 de la vallée du Muscadet où je croise pas mal de monde.