Alternative aux grands sommets du secteur (Arbizon, Monfaucon, Coste Oueillère) avec une belle combe ombragée et encore en neige légère lors de notre visite. Que demander de plus ?

Date : 13/04/2019
Distance totale : 12 km
Dénivelé positif : 1000 m
Temps de montée : 2h30
Temps de descente : 45 min
Conditions et commentaires : beau.
Difficultés : pente finale à 30-35°.

Accès voiture

Accès voiture : granges de Camoudiet. Après le lac de Payolle, continuer vers la hourquette d'Ancizan puis bifurquer vers les granges.

Tracé GPS

Le tracé GPS est consultable ici : https://tracedetrail.com/fr/trace/trace/90714

- Tracé obtenu grâce à une montre GPS portée pendant la sortie mais susceptible d'avoir été corrigé a posteriori (bug, imprécision, arrêt involontaire, problème de batterie...).
- Les fonds de carte IGN (France) et Iberpix (Espagne et Andorre) sont disponibles en se connectant. Comment se connecter, sélectionner les fonds de carte et autres informations sur le module cartographique : Utiliser la cartographie
- Le dénivelé et la distance indiqués sur tracedetrail sont générés automatiquement en important la trace. Ces informations sont susceptibles de varier par rapport à celles présentes sur les récapitulatifs, qui ont été obtenues à l'aide d'un autre outil. Preuve en est que le dénivelé et la distance sont toujours à considérer à titre indicatif.

 

Chaussage cinquante mètres au dessus de la voiture puis direction le lac d’Arou (1785 m) et sa jolie cabane fermée. Il faut slalomer entre les bruyères mais ça passe encore à ski. Nous partons dans le grand vallon évident vers le S puis dans la combe NO encore bien à l’ombre. D’ailleurs, malgré le beau temps, nous entrons dans un véritable frigo et devons nous couvrir. Il a neigé en altitude ces derniers jours et en effet, nous progressons sur de la neige roulée d’une épaisseur variable. Nous restons le long de la paroi rocheuse qui, avec le rayonnement accentué, a permis une petite transformation. La neige roulée ne m’inspire guère et je m’arrête 150 mètres sous la brèche, là où la pente s’accentue (35°).

J’attends tranquillement Seb’ et Maxime avec le soleil qui commence à envahir la combe. La descente de la combe est excellente sur une neige encore froide puis agréable jusqu’au lac d’Arou, malgré une courte portion croûtée. Une belle journée qui permet de découvrir une nouvelle alternative dans ce secteur qui offre de nombreuses possibilités.